Château de Fougères – Marche de Bretagne

Château de Fougères – Marche de Bretagne

Le Nançon est une rivière qui s’écoule depuis la Roche Gaudin (https://goo.gl/maps/NHU825AGgx32), commune de Louvigné du Désert jusqu’au Couesnon qu’il alimente, et surtout il passe par Fougères.

C’est au 11ème siècle qu’il voit surgir sur ses bords, le premier donjon en bois qui préfigure le futur château de Fougères.

tapisserie de Bayeux, donjon bois

Et commence alors une longue histoire militaire jusqu’à aujourd’hui, Henri II de Plantagenêt, n’aimant sans doute pas cette bâtisse,  le détruit en 1166, obligeant Raoul II seigneur de Fougères à l’époque à le reconstruire mais en pierres cette fois, pas totalement stupide non plus.

(en fait il s’agit d’un épisode de la longue querelle franco-britannique, henri II s’étant très allègrement accaparé un bon pan Ouest de la France)

Fougères faisant partie des Marches de Bretagne, cette place forte a donc été le théâtre des nombreuses rivalités Franco/Britannique de cette époque de l’histoire. Et surtout des rivalités Franco/Bretonne…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_de_Bretagne

Tour carrée dite de la Haye-Sainte-Hilaire 12ème siècle

La visite commence par une redoutable entrée pour les assaillants, on peut grimper dans la tour carrée et réaliser qu’il n’y a pas d’angles morts pour les assaillants, quelque soit l’angle d’attaque, vous serez sous le feu ennemi, la forteresse est en pierres et sera plus difficile à détruire qu’en bois.

Cet absence d’angle mort est dû également à l’ajout de deux tours rondes de part et d’autres de la tour carrée qui fait office d’entrée. (ajout du 13ème siècle)

L’avancée

Ouvrage défensif, une fois la porte passée on découvre « l’avancée » un piège mortel pour ceux qui pensant avoir franchi la porte avait victoire acquise, car traversée par un fossé inondable, cette portion est cernée de tours d’où les défenseurs, ayant pris au piège les attaquants vont pouvoir les achever tranquillement dans cette nasse infernale. L’ouvrage est là aussi des 12ème et 13ème siècles.

Une fois le piège évité, on arrive dans la basse-cour, un grand espace de vie à l’époque, on distingue sur la photo les ruines du logis seigneurial.

Dernier refuge ensuite la Haute Cour, siège du premier donjon en bois, il a la particularité d’avoir deux donjons, la tour Mélusine et la tour des Gobelins.

C’est là que l’histoire rejoint la légende puisque Mélusine est une légende bien connue du monde médiéval. Wikipedia

Et voilà donc le début de la longue histoire architecturale, militaire du château de Fougères. Je vous laisse découvrir la galerie photos ci-dessous de notre visite en 2017 :

CC BY-NC-ND 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *